Il était une petite maison
En forme de cœur.
Le maître, très peu en alert,
S'obstinait à laisser ouverts
Le grenier, la fenêtre,,
Et à l'entrée, le vieux portail.

Indignes de confiance et indésirables
Sont entrés des malotrus.
IIs s'emparèrent des pièces d'art,
Volèrent tout ce qu'il y avait
Et écrasèrent les parterres
Poutant si fleuris, si colorés.

IIs ont grifonné les murs,
Souillé l'âtre en entier,
Craché sur les tapis.
Coupé le pommier
Pour installer une porcherie
Près de l'avocatier.

Le maître, le dos courbé,
Ramassa les cristaux cassés,
Les perles dispersées,
Les tableaux troués.
Ferma le vieux portail
Et serra la clé dans sa main.

Dans l'âtre, le feu crépite...
Il pleure à ne plus finir 
De rage et de mépris,
Jusqu'à épuiser tout ressentiment.
Laissant la maison en ordre,
II se convertit, alors,  en ermite.

...........................................

Il était une petite maison
en forme de cœur.
Le maître, plus en alert,,
N'a jamais laissé ouverts
Le grenier, la fenêtre,
Et  à l'entrée, le vieux portail.